La photo du lundi #97

Cette semaine, en guise de photo du lundi, une image de l’exposition « Prairies fleuries » qui vient de débuter à la maison du Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges à Munster. Il s’agit d’une série de 14 portraits d’agriculteurs de montagne que j’ai réalisé en 2011 et 2012 (photos+interviews texte et son).

Michel Germain et son père André, éleveur de vaches laitières et producteur de Munster A.O.C. à Saulxures-sur-Moselotte.

Michel Germain et son père André, éleveur de vaches laitières et producteur de Munster A.O.C. à Saulxures-sur-Moselotte ©2012 Benoit FACCHI

« Certaines de mes parcelles sont un vrai écomusée tellement il a une diversité de plantes, d’animaux, et de reliefs ! Les 3 générations qui ont exploité nos surfaces n’ont jamais utilisé d’engrais, tout pousse au naturel, on est comme en bio mais pas reconnu. Les prairies sont fauchées avec une motofaucheuse, non pas par une machine rotative, dans le but de protéger un maximum d’insectes, de papillons ou de nids d’oiseaux comme le tarrier des prés. On ne fait pas d’ensilage, le foin doit être récupéré sec, car pour faire un Munster A.O.C. cette méthode n’est pas recommandée. On travaille comme ça par tradition, naturellement, en harmonie avec le milieu qu’on occupe.

Sur l’exploitation, nous avons 15 vaches laitières, de race vosgienne et montbéliarde, qui nous permettent de fabriquer notre propre fromage de Munster. La recette date d’il y a plus de 100ans, c’est ma femme qui s’occupe de la transformation, comme lui a appris ma maman, dans un grand chaudron en cuivre, sans ferments, uniquement avec de la présure, et sans réchauffer le lait, cela se passe donc juste après la traite. Le reste du lait est collecté et utilisé dans la fabrication du fromage « Le Montagnard » au Tholy.

Mon père a toujours travaillé sur l’exploitation, il est même né ici, à la ferme du Lansau ! A 90ans, il nous aide encore au fil des saisons, selon ses capacités. Il s’occupe du petit bois, fauche le long des murets à la faux, entretient le réseau de rigoles chaque année à l’automne… On fait ça maintenant à deux, je me charge de tailler le bord avec une hache de pré et papa prend la houx pour retirer le surplus, qui servira à combler des trous pour aplanir le sol. Ainsi, la rigole est libre de terrer l’eau en excès. J’ai de la chance de pouvoir encore travailler avec lui, on ne compte jamais nos heures… c’est juste du plaisir !

Mes deux fils projettent déjà de reprendre l’exploitation, l’un étudie l’analyse et la conduite d’exploitation, son frère les machines agricoles… mais la retraite n’a pas encore sonnée pour moi, surtout si j’hérite de la santé de papa ! »

ITW de Michel Germain

Pour ceux qui ne pourront pas se déplacer à Munster pour voir l’exposition, la série de portraits est en ligne sur le site du PNRBV.
Site PNRBV portraits agriBanderolle Expo Prairies Fleuries PNRBV Munster
Partager / Share :
  • Twitter
  • Google Bookmarks
Laisser un commentaire